Livres anciens

Christophe Hüe - Livres anciens


Paris 10e, sur rendez-vous ou par correspondance uniquement - Tel. : 01 48 00 91 59 Contacter le libraire
Parcours alphabétique
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
 
 
Page : Précedent 1 [2] 3 Précedent
HUGUETAN (Jean-Antoine)


Libraire français, né en 1647, mort vers 1750. Après la révocation de l'édit de Nantes, il quitta Lyon et alla établir une librairie en Hollande. Sa maison prit rapidement une extension considérable, et, grâce à ses opérations de banque, Huguetan acquit une fortune immense. Le gouvernement de Louis XIV résolut de le dépouiller du fruit de ses heureuses spéculations. Dans ce but, on l'appela en France sous le prétexte de lui rendre les biens qu'on lui avait confisqué comme protestant. A peine arrivé, Ponchartrain le força à signer des lettres de change pour plusieurs millions, et ce fut à grand'peine qu'il parvint à fuir, à gagner la Hollande, à empêcher ses correspondants de payer les...

Toute la biographie

P. Larousse. Grand dictionnaire universel du XIXe siècle. Paris, (1864-1890).


IBARRA (Joaquin)


Célèbre typographe espagnol, né à Saragosse en 1725, mort en 1785. Il fonda à Madrid une imprimerie d'où sortirent des éditions regardées encore aujourd'hui comme des chefs d'oeuvre de typographie. Passionné par son art, Ibarra apporta un soin extrême à l'exécution matérielle des ouvrages sortis de ses presses. Il donna au papier imprimé un poli et un luisant agréables à l'oeil et inventa une encre exellente qu'il fabriquait lui même et dans laquelle entrait, croit-on, une certaine dose de bleu de Prusse. Les plus belles éditions sorties de ses presses sont celles de l'Historia de España de Marana, de la Bible, de Don Quichotte (1780, 4 vol. in-4°) et de la traduction de Salluste par don...

Toute la biographie

P. Larousse. Grand dictionnaire universel du XIXe siècle. Paris, (1864-1890).


JOLY (Hugues-Adrien)


Collecteur d'estampes, né à Paris en 1718, mort dans la même ville en 1800. Il fit des études artistiques pour lesquelles il s'aida des conseils du peintre Coypel, devint secrétaire de l'académie de peinture et de sculpture, puis fut appelé, vers 1750, au poste de gardien du cabinet des estampes de la bibliothèque du roi. Plein de goût et d'érudition, travailleur infatigable, Joly peut être considéré comme le créateur de ce cabinet, qui s'enrichit sous sa direction de nombreuses et importantes acquisitions et qu'il classa dans un ordre clair et méthodique. On a de lui de nombreuses notes manuscrites qu'on trouve dans les portefeuilles du Cabinet des estampes.- Son fils, Adrien-Jacques...

Toute la biographie

P. Larousse. Grand dictionnaire universel du XIXe siècle. Paris, (1864-1890).


KOENIG (Hermann-Gaspard)


Bibliographe allemand, né près d'Hildesheim en 1697, mort en 1756. Il remplit les fonctions de pasteur à l'église Saint-Nicolas de Rinteln et publia, sous le titre de Bibliotheca agendorum (Celle, 1726, in-4°), le catalogue raisonné d'une nombreuse collections de brefs, d'ordo et d'almanachs ecclésiastiques.

Toute la biographie

P. Larousse. Grand dictionnaire universel du XIXe siècle. Paris, (1864-1890).


LAROUSSE (Pierre).


Editeur et homme de lettres français, né à Toucy (Yonne), le 23 octobre 1817, et élevé à l'école primaire de son pays, alla faire quelques classes au collège de Versailles, puis revint, en 1837, à Toucy, diriger l'école professionnelle fondée en vertu des circulaires de M. Guizot. Au bout de trois ans, il la quitta pour venir à Paris où il reprit ses études, en suivant les cours publics. Après avoir été pendant quelques années professeur dans une institution libre, il fonda, en 1851, avec M. Boyer pour associé, une librairie classique, qui, entre autres livres pour les écoles, publia ses nombreux ouvrages de grammaire d'enseignement ou de littérature.
On cite particulièrement de M....

Toute la biographie

G. Vapereau. Dictionnaire universel des contemporains. Paris, 1865.


MERLIN (Jacques-Simon)


Bibliographe français, né à Château-Porcien (Ardennes) en 1765, mort à Paris en 1835. Il venait d'être reçu avocat à Paris lorsqu'éclata la Révolution. Merlin alla s'établir comme homme de loi à Montfort-l'Amaury (Seine-et-Oise), fut pendant quelques temps procureur de la commune, puis revint à Paris où il acheta la librairie de son beau-frère, Née de la Rochelle. Très-instruit, doué d'une mémoire heureuse, ayant un amour passionné des livres, Merlin devint bientôt un des plus savants bibliographe de son temps; il dressa plus de deux cents catalogues, classa le premier méthodiquement les autographes, et apporta le plus grand...

Toute la biographie

P. Larousse. Grand dictionnaire universel du XIXe siècle. Paris, (1864-1890).


MERLIN (Romain)


Bibliographe français, né à Montfort-l'Amaury (Seine-et-Oise) en 1793. Il est fils du précédent. son père l'associa à ses travaux bibliographiques, puis il est devenu successivement conservateur du dépôt de la librairie, sous-bibliothécaire au ministère de l'intérieur, conservateur des souscriptions au ministère d'Etat. Outre un certain nombre de catalogues de bibliothèques, on lui doit: Aventures d'amour de Parthenius, traduction faisant partie de la collection des Romans grecs (1822); Réflexions impartiales sur le catalogue de la Bibliothèque royale (1847); la Table systématique du Journal de la librairie (1848);...

Toute la biographie

P. Larousse. Grand dictionnaire universel du XIXe siècle. Paris, (1864-1890).


NEE DE LA ROCHELLE (Jean-François)


Littérateur français petit-fils du précédent*, né à Paris en 1751, mort en 1838. Il exerça, de 1786 à 1793, la profession de libraire à Paris, puis se retira dans le Nivernais et fut juge de paix à La Charité-sur-Loire de 1802 à 1828. On lui doit un grand nombre d'ouvrages, dont plusieurs sont restés manuscrits. Parmi ceux qu'il a publiés, nous citerons: Bibliographie instructive (Paris, 1782); Bibliothèque historique (Paris, 1806); Médée, roman (Paris, 1813, 4 vol.); Recherches historiques et critiques sur l'établissement de l'art typographique en Espagne et en Portugal (1831), etc.

(*) Jean Née de la Rochelle

Toute la biographie

P. Larousse. Grand dictionnaire universel du XIXe siècle. Paris, (1864-1890).


OSMONT (Jean-Baptiste-Louis)


Bibliographe français, né à Paris, mort dans la même ville en 1773. Il appartenanit à une famille de libraires, dont il adopta la profession. Osmont, qui avait reçu une bonne éducation, eut l'idée d'écrire un dictionnaire bibliographique destiné à faire connaître les livres les plus rares, les meilleures éditions et le prix moyen que ces ouvrages avaient atteint dans les ventes depuis une quarantaine d'années. Son travail, qui parut sous le titre de Dictionnaire typographique, historique et critique des livres rares, singuliers, estimés et recherchés (Paris, 1768, 2 vol. in-8°), n'est pas exempt de nombreuses erreurs et a été de beaucoup dépassé depuis par les travaux des Brunet et des...

Toute la biographie

P. Larousse. Grand dictionnaire universel du XIXe siècle. Paris, (1864-1890).


PEIGNOT (Gabriel)


Né à Arc en Barrois le 15 mai 1767, fut d'abord avocat à Besançon, et entra en 1791 dans la garde constitutionnelle de Louis XVI, d'où il sortit l'année suivante. Une éducation soignée lui inspira le goût de l'étude; il s'y livra avec ardeur à son retour dans sa patrie, et la bibliographie fut surtout l'objet de ses recherches. Il s'est acquis de la réputation dans cette science. Nommé en 1794 bibliothécaire du département de la Haute Saône, il devint, quelques années après, principal du collège de Vesoul, place qu'il conserva jusqu'en 1813. Il fut appelé, cette année, à remplir à Dijon celle d'inspecteur de la librairie; et lorsqu'elle fut supprimée en 1815, il devint proviseur du...

Toute la biographie

Biographie des hommes vivants. Paris, 1816-1819.


Page : Précedent 1 [2] 3 Précedent
Retour au catalogue de notre librairie :
Toutes les nouveautés